Giorgio by Moroder

titre_giorgio

giorgio-moroder_ram_dpa
△ Vocal : Giorgio Moroder
△ Title : GIORGIO BY MORODER
△ Album : Random Access Memories
△ Theme : Interview of the beginning of an ‘electronic music’ legend
△ SongWriters : Giorgio Moroder
Random Access Memories

[tab:Original]

When I was fifteen, sixteen, when I really started to play the guitar, I definitely wanted to become a musician. It was almost impossible because the dream was so big. I didn’t see any chance because I was living in a little town; I was studying. And when I finally broke away from school and became a musician, I thought, « Well, now I may have a little bit of a chance, » Because all I really wanted to do is music – and not only play music, but compose music.

At that time, in Germany, in ’69-’70, they had already discotheques. So, I would take my car, would go to a discotheque and sing maybe 30 minutes. I think I had about seven, eight songs. I would partially sleep in the car because I didn’t want to drive home and that help me for about almost two years to survive in the beginning.

I wanted to do an album with the sound of the ’50s, the sound of the ’60s, of the ’70s and then have a sound of the future. And I said, « Wait a second…I know the synthesizer – why don’t I use the synthesizer which is the sound of the future? » And I didn’t have any idea what to do, but I knew I needed a click so we put a click on the 24 track which then was synched to the Moog Modular. I knew that it could be a sound of the future but I didn’t realise how much the impact it would be.

My name is Giovanni Giorgio, but everybody calls me Giorgio.

Once you free your mind about a concept of harmony and music being correct, you can do whatever you want ! So, nobody told me what to do, and there was no preconception of what to do!

[tab:Français]

Quand j’avais 15-16 ans, quand j’ai commencé à jouer de la guitare, j’ai décidé que je voulais vraiment devenir musicien! C’était presque impossible car ce rêve était si grand que je croyais n’avoir aucune chance parce que je vivais dans une petite ville où j’étais étudiant. Et quand j’ai finalement arrêté l’école et que je suis devenu musicien, j’ai pensé : « Là, j’ai peut être une petite chance ! » car tout ce que je voulais faire : c’est de la musique mais pas seulement jouer de la musique mais aussi composer de la musique !

A cette époque, en Allemagne, en 1969-70, il y avait déjà des discothèques. Alors, je prenais ma voiture, j’allais en discothèque, je chantais à peu près 30 minutes. Je pense que j’avais à peu près 7 à 8 chansons. Je dormais un peu dans la voiture car je ne voulais pas conduire pour rentrer chez moi. Cela m’a aidé à survivre pendant environ 2 ans au début.

Je voulais faire un album avec le son des années 50,60 et 70 et avoir aussi un son du futur et j’ai pensé : « Attends, je connais les synthétiseurs, pourquoi je n’utiliserais pas les synthétiseurs qui eux, sont le son du futur ! » Mais je ne savais pas du tout comment faire, je savais que j’avais besoin d’un clic alors nous avons mis un clic sur la piste 24 qui a été synchronisée avec le Moog Modular. Je savais que ça pouvait être un son du futur mais je n’ai pas réalisé la taille de l’impact que ça allait avoir.

Je m’appelle Giovanni Giorgio mais tout le monde m’appelle Giorgio.

Une fois que tu as libéré ton esprit sur un concept d’harmonie et de musique que tu estimes réussi, tu peux faire ce que tu veux ! Alors personne ne me disait quoi faire et il n’y avait aucune idée préconçue sur ce qui devait être fait…

[tab:END]
◄◄ Back

 

Top